LES COMPORTEMENTS QUI NOUS EMPRISONNENT : LES MINISCÉNARIOS

with Aucun commentaire

La notion de scénario décrit une structure de comportements d’échecs ou de réussite dont on peut observer le déroulement sur

toute la vie d’une personne, physique ou morale. La notion de jeu décrit une structure de comportements d’échec

dont on peut observer l’enchaînement entre plusieurs personnes et sur une durée allant de quelques minutes à quelques années.

Des structures analogues peuvent être repérées sur des durées très courtes (quelques secondes à quelques minutes), principalement

dans la relation d’une personne avec elle-même : on les appelle alors miniscénarios.

Les miniscénarios d’un individu sont intimement liés à son scénario, d’une part, et à ses jeux et ses positions de vie, d’autre

part. L’étude et l’utilisation du miniscénario, en tant qu’outil de changement peuvent être centrées, telle l’Analyse Fonctionnelle,

sur des comportements observables. Les gestes, le ton de la voix, les mots choisis pour s’exprimer, la posture corporelle, les

expressions du visage sont autant de détails qui reflètent la réalité émotionnelle de la personne qui s’exprime. Les cinq miniscénarios

proposés par Taibi Kahler sont cinq séquences différentes, observables chez soi-même et chez autrui, qui sont, au départ, des

comportements non-O.K. décrits par les positions de vie (+ –, – +, ou – –).

Ces cinq miniscénarios sont appelés par les noms des cinq messages contraignants qui sont à leurs origines et qui illustrent bien

les comportements compulsifs qu’ils entraînent :

Sois parfait.

Fais effort.

Fais-moi plaisir.

Dépêche-toi.

Sois fort (ne manifeste pas tes émotions).

Il s’agit là de directives parentales, enregistrées dans le Parent d’un individu dès son enfance, et qui influencent à tout moment,

de façon subtile mais observable, son comportement.

mini scenariomunication